Comment réussir les écrits des concours des grandes écoles ?

Dans cet article, je vous donne mes conseils pour optimiser vos chances d’intégrer une grande école.

Tout d’abord , laissez-moi vous raconter mon parcours scolaire universitaire.

Mon parcours pour obtenir l’Agrégation

A 22 ans, et un BAC+4 en poche, je pars bien décidé à préparer l’Agrégation de Mathématiques.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce concours, je résume en disant que c’est un des concours les plus durs à obtenir avec le concours de l’ENS. D’ailleurs la plupart des normaliens passent l’Agrégation durant leurs études avant ou pendant le doctorat.

Voir article : Le Monde

Bref, je me lance donc le défi d’obtenir ce Graal ,et comme je voulais bien faire, je me mis à dévorer des livres de maths pour maîtriser tous les concepts que j’avais appris (souvent mal appris).

Je travaillais jour et nuit et tout y passait : l’Algèbre, la Géométrie, les Probabilités Statistiques, l’Analyse…

Puis , vint le jour des concours . Je m’étais inscrit au CAPES et à l’Agrégation.

……….Et dévinez quoi?

Et bien, je me pris une baffe monumentale!

Je séchais sur presque toutes les questions. Et finalement, j’échouais lamentablement aux deux concours à l’écrit. Je n’avais bien évidemment pas le droit de passer les oraux.

Quelle déception!

Je savais que ça allait être dur , mais pas à ce point là.

Et savez-vous pourquoi j’échouais si lamentablement alors que je travaillais comme un forcené?

Tout simplement parce que je ne m’étais pas du tout bien préparé au concours: j’avais privilégié de comprendre beaucoup de détails de cours et je n’avais pas suffisamment mouillé la chemise à faire des concours.

L’année suivante , je fournis les mêmes efforts mais dirigés à travailler des concours . Chaque épreuve était une souffrance pour mon cerveau. Mais je voyais bien que plus je passais de temps sur des concours et mieux je me sentais d’une épreuve à la suivante . Et cela a payé car au final………..

………… je réussis cette année l’écrit et les oraux de l’agrégation . C’était en 2001.

A l’époque, je n’avais pas analysé ce que je faisais , mais maintenant , avec le recul je comprends mieux et je voudrais vous faire part de mon expérience.

Ma méthode pour réussir:

Premièrement, si vous voulez intégrer une Grande Ecole (HEC, ESSEC, ESCP, MINES PONT, CENTRALE , POLYTECHNIQUE, ENS, VETO…..) , il faut avant tout passer la barre de l’écrit ! Et pour cela , il faut travailler dur sur les sujets de concours.

Lorsque je cherchais une question

  1. je me posais la question de savoir si un théorème se cachait derrière la question;
  2. quelles étaient les hypothèses de ce dit théorème
  3. j’écrivais le théorème avec ces hypothèses dans des fiches pour l’enregistrer dans ma mémoire

Lorsque je ne trouvais pas le théorème caché , je ne perdais pas de temps à chercher pour rien , je regardais le corrigé pour avoir cet indice, puis une fois le théorème démasqué , il restait le plus difficile , résoudre la question.

Et là aussi pour résoudre la question , j’essayais de mon côté et je regardais rapidement la correction. Tout cela m’a permis de progresser par la pratique.

Le mieux aurait été de refaire sans aide le sujet , après l’avoir fait avec l’aide du corrigé , en laissant passé du temps (quelques jours) . J’ai appris cela bien plus tard et je pense que cela m’aurait permis de progresser encore plus efficacement.

MORALITE:

  1. Faites un maximum de concours de l’école que vous visez;
  2. Ne vous sentez pas coupable de regarder les corrections;
  3. Retenez les propositions, théorèmes et définitions utiles rencontrées;
  4. Refaites l’épreuve sans aide une fois après avoir compris le corrigé de façon active.

Pour tout ceux qui le souhaite, je propose des vidéos de correction des épreuves des grandes écoles cités précédemment. Je crois que je suis le premier à me lancer dans ce projet.

Si cela vous dit, je vous propose de me rejoindre dans ces sessions vidéos où on décortique les exercices de la première à la dernière question. Il est important d’aller au bout d’un sujet pour bien comprendre tout le système , toute la logique d’un concours. C’est un peu comme le BAC mais en 1000 fois plus difficile. D’où l’intérêt de se faire accompagner. D’autre part, et c’est un avantage majeur , je vous mets dans ces corrections toutes les fiches de synthèse nécessaires à la compréhension du sujet.

Donc allez voir du côté des vidéos que je propose et dites moi ce que vous en pensez en commentaires.

Et je vous dis à bientôt 😉

VIDÉOS YOUTUBE OU FORMATION EN LIGNE SUR PLATEFORME DEDIEE?

C’est vrai après tout. On trouve littéralement tout en ligne. Pour qui sait chercher, je pense qu’il y a quasiment tout.

Mais c’est justement tout le problème. Il y a trop.

Une somme monumentale à vrai dire, une vraie jungle dans laquelle seul quelqu’un de déterminé, organisé, méthodique et rigoureux peut tirer efficacement des bénéfices.

Lire la suite « VIDÉOS YOUTUBE OU FORMATION EN LIGNE SUR PLATEFORME DEDIEE? »